Ni oui ni nom : Entre la Macédoine et la Grèce, un référendum qui ne résout rien

Après l’accord « historique » signé le 17 juin entre Athènes et Skopje, les électeurs macédoniens ont boudé le référendum du 30 septembre. C’est donc désormais au Parlement de valider le nouveau nom de « République de Macédoine du nord », mais le Premier ministre Zoran Zaev n’a pas la majorité requise des deux-tiers. Depuis 27 ans, le « conflit du nom » empoisonne les relations entre les deux pays et bloque les perspectives euro-atlantiques de Skopje.