Revue de presse • Intégration européenne : la Bulgarie pose ses conditions à la Macédoine du Nord

| |

La France n’est pas le seul pays à bloquer la candidature européenne de la Macédoine du Nord. Le voisin bulgare pose aussi ses conditions, par exemple ne plus utiliser l’expression « langue macédonienne ». Des demandes bien sûr jugées inacceptables par l’immense majorité des citoyens de Macédoine du Nord. Revue de presse croisée.

Par Jaklina Naumovski et Alexandre Lévy En Bulgarie, les médias évoquent le « soutien » de Sofia à l’intégration européenne de la Macédoine du Nord et de l’Albanie. Rendue publique le 9 octobre dernier, la position du ministère des Affaires étrangères pose néanmoins un certain nombre de « conditions » – surtout à l’égard des voisins macédoniens – qui ne sont pas passées inaperçues. On y lit ainsi, dès le préambule, que la Bulgarie n’entend pas tolérer que « l’intégration de la République de la Macédoine du Nord soit accompagnée par l’acceptation européenne d’une idéologie anti-bulgare sponsorisée par l’État ». À ce titre, les autorités de Sofia demandent à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous