Agriculture : « La Roumanie importe beaucoup et bêtement »

| |

Entre pandémie et sécheresse, l’agriculture roumaine a reçu un double coup dur. Cela aurait pu coûter au pays toute sa production agricole, car la Roumanie importe massivement, des semences jusqu’aux pesticides. Pourtant, elle a toutes les ressources pour être un grand producteur et pas seulement un marché de vente. Entretien avec l’ingénieur agronome Costel Vînătoru.

Traduit et adapté par Florentin Cassonnet (article original) Adevarul (A.) : Nous sommes dans une période difficile pour le secteur agricole : une année sèche qui a commencé à l’automne dernier, puis la pandémie de coronavirus. Dans quelle mesure ces crises ont-elles affecté l’agriculture roumaine ? Costel Vînătoru (C.V.) : La crise provoquée par la pandémie aurait pu nous coûter toute notre production agricole, car nous importons massivement. Cela n’a pas eu lieu car l’Union européenne a assuré le flux continu de marchandises à travers des « corridors verts », mais des déséquilibres ont été créés. Ceux qui dépendent des importations ont eu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous