Élections sous tension

Législatives en Turquie : scrutin à risque pour Recep Tayyip Erdoğan

| |

Si la victoire du parti de Recep Tayyip Erdoğan lors du scrutin de dimanche ne fait aucun doute, elle pourrait cependant être moins écrasante que prévue. Le Parti démocratique des peuples, une formation kurde qui séduit au-delà de son électorat habituel, espère faire une percée historique et entrer à l’assemblée, compromettant ainsi les ambitions du chef de l’Etat.

Ils étaient 100 000 à 200 000, peut-être même plus, à s’être rassemblés à Istanbul le week-end dernier à l’occasion du dernier meeting du Parti démocratique des peuples (HDP). Les drapeaux kurdes et les portraits d’Abdullah Öcalan, leader du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) emprisonné à vie pour activités terroristes par l’Etat turc, étaient légion, mais on pouvait également voir dans la foule – chose improbable il y a encore quelques années – les couleurs du drapeau turc. Le HDP est-il en passe de réussir son pari ? Le socle de cette coalition hétéroclite, née sur les bases du Parti de la paix et de la démocratie (BDP), est certes toujours constitué (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous