Turquie : nouvelle rafle contre les « gülenistes »

| |

La Turquie vient d’arrêter 158 partisans supposés de l’imam Gülen, dont de nombreux militaires, soupçonnés d’avoir été impliqués dans le coup d’Etat raté de 2016. Par ailleurs, le ministre turc des Affaires étrangères a convoqué mardi les ambassadeurs de dix pays, qui avaient appelé à la libération du philanthrope Osman Kavala.

(Avec agences) - Le Parquet turc a ordonné l’arrestation de 158 suspects, dont 33 soldats en service actif, pour des liens présumés avec l’imam Fethullah Gülen, qu’Ankara accuse d’être responsable du coup d’État militaire manqué de 2016. Les enquêtes, menées par le bureau du Procureur général d’Izmir, ont couvert 41 provinces, a annoncé mardi l’agence publique Anadolu. En avril dernier, l’arrestation de 532 suspects, principalement des militaires en service, avait été ordonnée par les procureurs d’Istanbul et d’Izmir dans le cadre d’une opération dans 62 provinces qui couvrait également le nord de Chypre sous contrôle turc. Parmi les personnes arrêtées ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous