Le Courrier des Balkans

Turquie : le mouvement de colère fera-t-il vaciller Erdoğan ?

| |

L’ampleur des manifestations et la violence de la répression policière font l’effet d’un électrochoc dans toute la Turquie. Et s’il ne s’agit peut-être pas d’un « printemps turc », reste que ce week-end marque un tournant pour le régime du Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdoğan, un an avant d’importantes échéances électorales.

Par Anne Andlauer http://occupygezipics.tumblr.com" /> « La mobilisation autour du parc s’inscrit dans la continuité d’une série de contestations certes localisées mais qui n’ont pas du tout été entendues par le pouvoir », analyse Élise Massicard, responsable de l’Observatoire de la vie politique turque (Ovipot) au sein de l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul. « Mais ce qui a surtout contribué à la mobilisation, c’est tout simplement la répression, l’usage à grande échelle de gaz lacrymogène. Cette disproportion a légitimé la mobilisation de beaucoup de gens qui n’avaient rien à voir avec le parc mais se sont sentis concernés et ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous