Osservatorio Balcani e Caucaso

Turquie : « l’islamisme modéré de l’AKP est aujourd’hui hégémonique »

|

Au pouvoir depuis 2002, les islamistes modérés de l’AKP sont aujourd’hui hégémoniques en Turquie. Aucune autre force politique n’est désormais en mesure de contester son autorité. En moins de dix ans, le parti pour la Justice et le Développement a réussi à marginaliser l’idéologie kémaliste et l’armée, les deux piliers politiques turcs. l’analyse du politologue Hamit Bozarslan, à quelques mois des législatives du 12 juin.

Propos recueillis par Alberto Tetta Osservatorio Sui Balcani (O.s.B.) : Huit ans après la première victoire de l’AKP aux élections, quels changements relevez-vous en Turquie ? Hamit Bozarslan (H.B.) : En 2002, lorsque le parti islamiste est arrivé au gouvernement, tous les analystes se posaient la même question : « les laisseront-ils gouverner ? ». En effet, cinq ans plus tôt, en 1997, l’AKP avait été contraint à la démission par l’armée. La nouvelle tentative de constituer un gouvernement d’obédience islamiste, sous l’impulsion de Recep Tayyip Erdoğan, concentrait certes l’opposition de l’armée, mais également de la Cour constitutionnelle, des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous