Le Courrier des Balkans

Turquie : la nouvelle victoire de l’AKP sonne-t-elle le glas du kémalisme ?

| |

Les résultats des élections législatives, qui se sont tenues le 12 juin dernier en Turquie, confirment l’hégémonie de l’AKP dans le champ politique. Toutefois, pour éclatante qu’elle soit, cette victoire est à relativiser : l’opposition s’est également renforcée, au point d’être indispensable au gouvernement pour mener à bien son projet de refonte des institutions politiques.

Par Béranger Dominici Les élections législatives du 12 juin dernier ont confirmé la position hégémonique acquise par l’AKP (Adalet ve Kalkınma Partisi –Parti pour la Justice et le Développement) dans le champ politique turc. En effet, en remportant 49,9 % des suffrages et 326 sièges, le parti, au gouvernement depuis 2002, bat des records de longévité en entamant sa troisième législature consécutive à la tête du pays. Plus encore, loin de connaître l’usure du pouvoir, l’AKP a renforcé sa position : il n’avait obtenu que 34% des suffrages en 2002 et 46% en 2007. La Turquie, une réussite économique insolente en pleine crise mondiale Cette nette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous