IWPR

Serbie : sale temps pour les représentants des minorités

| |

Les minorités ethniques pourraient perdre le terrain gagné depuis la chute de Milosevic, si les partis qui les représentent disparaissent du Parlement. À long terme, ces minorités risquent d’avoir de moins en moins de droits à cause d’un système électoral qui leur est défavorable.

Par Jan Briza C’est dans le sud de la Serbie que le problème est le plus aigu. Les Albanais représentent une bonne partie de la population et les traces du récent conflit se font toujours ressentir. Les minorités albanaises, hongroises et rrom représentent 17% des 7,5 millions d’habitants de Serbie. Tout en étant apportant parfois leur soutien aux partis politiques traditionnels, beaucoup de gens soutiennent ceux qui représentent leur groupe spécifique. Depuis la chute du régime de Slobodan Milosevic, en octobre 2000, les minorités ont été remerciées de leur engagement, de telle sorte que leur représentation dans les institutions locales et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous