Reporter

Serbie : La gusla du culte à la propagande

| |

A la veille de la guerre, la gusla devint l’équivalent du centre de
presse qui traduisait simultanément les messages politiques en images
épiques à l’ancienne.

Par Goran Tarlac La gusla est un instrument à cordes des Balkans, construit de bois d’érable et de corde de crin de cheval - le romantique Jakov Ignjatovic la nommait « véritable cheveu de fée, trempé dans le sang et les larmes des Serbes ». Si les origines de l’instrument remontent au Moyen Orient, dans les Balkans il fut surtout exploité par les Serbes, mais aussi par les Croates, les Musulmans, les Bulgares... Il a été aujourd’hui cédé aux Serbes et Croates de Bosnie-Herzégovine, et ce sans aucune réclamation sur l’héritage. Urbanisation néfaste Depuis la montée du populisme serbe dans les années 80, les multiples liens entre les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous