Le Courrier des Balkans

Serbie : l’émergence d’une « nouvelle gauche » radicale

| |

Il se passe quelque chose en Serbie. Les syndicats ont obligé le gouvernement à retirer son projet de loi sur le travail, et une « nouvelle gauche » est en train de renaître des cendres de la « transition ». Marxistes, anarchistes, syndicalistes sont convaincus que les débats portés durant des années par la « Serbie citoyenne » - démocratie, rejet du nationalisme - sont désormais dépassés et que l’avenir est à la lutte des classes. Décryptage de cette nouvelle planète radicale.

Par Jovana Papović L’élection de Tomislav Nikolić et l’arrivée au pouvoir en 2012 d’une coalition dominé par le Parti progressiste serbe (SNS) et le Parti socialiste de Serbie (SPS), avait engendré l’affaiblissement de l’opposition social-démocrate, dessinant un échiquier politique déséquilibré, où les voix de gauche désunies semblaient marginalisées. Retrouvez notre dossier : Balkans : la grogne sociale monte Pourtant, ces dernières semaines, alors que le pays se retrouve toujours bloqué à la périphérie européenne, accablé par les privatisations, le refus de la proposition de loi sur le code du travail a remis au premier plan une gauche (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous