Oslobodjenje

Sarajevo : la fin sans gloire d’un « bandit patriote »

| |

Ramiz Delalic « Celo » a été abattu la nuit du 27 juin à Sarajevo, devant son immeuble. Défenseur de la capitale bosniaque pendant la guerre mais aussi criminel notoire, Celo était en cours de jugement pour le meurtre d’un convive lors d’un mariage serbe dans le Vieux Sarajevo, en mars 1992, un épisode qui avait contribué au déclenchement de la guerre. Les réglements de comptes semblent relancés à Sarajevo...

Par R.I. Lirim Bytyqi dit « Svrka » et une autre personne, dont l’identité est encore inconnue, sont suspectés d’avoir tué Ramiz Delalic « Celo » d’un coup de pistolet mercredi soir vers minuit, rue Odobasina, dans la Municipalité Centre de Sarajevo. La police est toujours à la recherche de ces deux suspects, a communiqué le Ministère des Affaires intérieures du Canton de Sarajevo. La vie de Delalic, né en 1963 à Priboj, à été violemment arrêtée en sa quarante-quatrième année. Il était arrivé dans la capitale bosniaque en 1985 ou 1986, et il a eu affaire à la police dès sn arrivée à Sarajevo. Jusqu’au commencement de la guerre, il était suspecté de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous