Dani

Bosnie : le calvaire d’Olena Popik et le procès des proxénètes d’Herzégovine

| |

Olena Popik, une prostituée ukrainienne, est morte l’année dernière dans un hôpital de Mostar. Elle n’avait que 21 ans. Les médecins ont découvert qu’elle souffrait de maladies sexuellement transmissibles. Le procès qui s’est ouvert afin d’élucider les raisons de sa mort va-t-il permettre de rendre compte des conditions de vie de ces jeunes filles, victimes d’une nouvelle forme d’esclavage ?

Le procès de Оenan Golic, Zdravko Vidovic, Edin Kreso et Milan Galic vient de débuter cette semaine devant le tribunal correctionel de Bosnie-Herzegovine. Ces quatre personnes comparaissent pour enlèvement et séquestration de filles qu’ils forcaient à se prostituer. Daniel Raguž, actuellement en fuite a également fait partie de cette bande. Olena Popik, venue d’Ukraine, faisait partie des nombreuses filles qui sont leurs victimes. Sa mort dans un hôpital de Mostar a soulevé l’année dernière un grand vent de poussière dans l’opinion publique bosniaque. Rappel des faits : peu de temps après avoir été conduite et laissée devant l’hôpital, la malheureuse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous