La Voix des Rroms

Rroms : la Commission européenne replace la France sous surveillance

|

L’été 2012 ressemble de plus en plus à l’été 2010. Viviane Reding, la vice-présidente de la Commission européenne en charge de la justice a replacé la France « sous surveillance », en raison des expulsions de camps rroms ordonnés par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls. La Voix des Rroms appelle à une remise en cause de l’ensemble des dispositifs discriminatoires mis en place en France.

« Les services de la vice-présidente en charge de la Justice Viviane Reding sont en contact avec les autorités françaises et analysent la situation pour s’assurer que les règles européennes sont respectées », a expliqué Mina Andreeva, une porte-parole de la Commission européenne. Retrouvez notre dossier : Expulsion des Rroms en France : Valls dans les pas de Guéant et de Sarkozy ? « C’est une mise à l’épreuve des nouvelles autorités françaises », a commenté plus abruptement un responsable européen sous couvert de l’anonymat. « La Commission veut vérifier la volonté de la France d’appliquer les règles qu’elle a introduit dans sa législation », a-t-il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous