Les Nouvelles de Roumanie

Roumanie : comment le gouvernement Boc a cassé le droit du travail

|

Le FMI et l’UE sont de retour en Roumanie pour une mission d’évaluation, commencée mercredi. Le gouvernement a fait adopter le 8 mars dernier son projet de Code du travail destiné à « flexibiliser » le marché de l’emploi, conformément aux exigences du FMI. Ce nouveau Code satisfait également les demandes du patronat roumain, mais les syndicats l’accusent de conduire à une forme « d’esclavage moderne ». La semaine de travail pourrait ainsi atteindre 60 heures.

« Ce projet de loi est extrêmement important. Les modifications visent à créer davantage d’emplois, ainsi qu’à diminuer le travail au noir », a déclaré le Premier ministre Emil Boc dans son discours devant le Parlement. « La crise économique mondiale nous a montré que nous avions besoin d’une plus grande flexibilité sur le marché de l’emploi. Nous voulons une Roumanie attractive pour les investisseurs », a-t-il ajouté. Retrouvez notre dossier : La Roumanie au régime sec Le nouveau code porte notamment la durée maximale des contrats de travail à durée déterminée de deux à trois ans, avec une possibilité d’allonger encore ces CDD. La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous