Le Courrier des Balkans

Roumanie : le gouvernement sauve sa tête, la mobilisation se poursuit

| |

Des dizaines de milliers de Roumains ont manifesté, mercredi 27 octobre, devant leur parlement pour réclamer la démission du gouvernement et l’arrêt des mesures draconiennes entrées en vigueur cet été. Une mobilisation d’ampleur qui n’a pas empêché le rejet par les députés d’une nouvelle motion de censure contre l’exécutif du démocrate-libéral Emil Boc. Les syndicats envisagent désormais de déclencher une grève générale.

Par Mehdi Chebana Le Parlement roumain a rejeté mercredi une nouvelle motion de censure contre le gouvernement d’Emil Boc que l’opposition accuse « d’incompétence » dans la gestion de la crise économique. Il a manqué 17 voix pour que passe ce texte présenté par les trois partis de l’opposition - sociaux-démocrates (PSD), libéraux (PNL) et conservateurs (PC). Seuls 219 députés ont voté pour alors que la motion devait réunir 236 pour être adoptée et aboutir à la chute du gouvernement. Devant l’immense Palais du Parlement, plusieurs dizaines de milliers de personnes - 30.000 selon la police, 80.000 selon les syndicats - ont attendu les résultats du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous