Le Courrier des Balkans

Roumanie : le gouvernement Boc sauve sa tête et son plan de rigueur

| |

Une courte majorité de députés et de sénateurs roumains a rejeté, mardi 15 juin, la motion de censure déposée par l’opposition social-démocrate contre le gouvernement d’Emil Boc. Fort de ce succès, ce dernier peut désormais mettre en oeuvre son plan de rigueur draconien, visant à réduire les salaires des fonctionnaires de 25%, les retraites de 15% et les allocations chômage de 15%.

Par Mehdi Chebana Après des débats houleux, parasités par les sifflets, les huets et les attaques ad hominem, le Parlement roumain a finalement rejeté mardi la motion de censure déposée par le Parti social démocrate (PSD) contre le cabinet d’Emil Boc. Il a manqué huit voix pour que soit adopté ce texte dénonçant le « génocide social » qu’entraînerait la diminution de 25% des salaires du public et de 15% des retraites décidée par le gouvernement. Au total, 228 élus ont voté pour la motion et 197 contre, alors que 236 voix favorables étaient nécessaires pour son adoption. Le Premier ministre Emil Boc a désormais les mains quasiment libres pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous