Roumanie : le bras de fer autour de l’indépendance de la justice se poursuit

| |

Le gouvernement dispose désormais de son bras armé, la nouvelle Section d’enquête sur les infractions pénales, instaurée l’été dernier par les lois de justice. C’est cette instance qui vient de mettre en examen Laura Codruța Kövesi, l’ancienne procureure en cheffe de la Direction nationale anti-corruption (DNA).

Par Fl. Cass. La Section d’enquête sur les infractions pénales a pour mission d’enquêter et de poursuivre les crimes commis par les juges et les magistrats. Elle fait partie des nouvelles dispositions instaurées par les lois sur la justice que la majorité PSD-ALDE a adoptées l’été dernier et elle a immédiatement fait son entrée dans la guerre qui oppose une partie de la classe politique roumaine au pouvoir judiciaire. Cette Section d’enquête a tout d’abord mis en examen Laura Codruța Kövesi, l’ancienne procureure en cheffe de la Direction nationale anti-corruption (DNA). Cette mise en examen a eu lieu immédiatement après la pré-sélection de « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous