Novinite

Réforme de la justice et État de droit : la Bulgarie a encore du pain sur la planche

| |

La Commission européenne a rendu son rapport annuel sur les avancées de la Bulgarie dans le cadre du mécanisme de coopération et vérification. Si le rapport note quelques progrès dans certains domaines, Sofia a toujours de gros efforts à fournir pour garantir l’indépendance de la justice et lutter efficacement contre la corruption et le crime organisé. Prochain évaluation de l’élève bulgare dans un an.

Les conclusions du rapport, communiquées le 22 janvier, reprennent des controverses récurrentes, telles que les nominations de personnalités à l’intégrité douteuse, la fuite de responsables politiques reconnus coupables de crime organisé, et les innombrables cas de pressions politiques sur la justice. Retrouvez notre dossier : En Bulgarie, la colère ne faiblit pas Le rapport conclut toutefois que, depuis juillet 2012, la Bulgarie a fait quelques petits pas en avant. « Il y a eu certaines améliorations dans les procédures de nomination, des mesures de gestion utiles ont été mises en place par le procureur général et des progrès ont été effectués (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous