Novosti

Nikola Tesla : l’inventeur serbe, le génie croate et le mythe de « l’européanisation »

| |

Durant plus d’une décennie, la figure de Nikola Tesla a été mise sous le boisseau en Croatie, en raison des origines serbes de « l’inventeur » de l’électricité. Désormais, alors que le pays vient de rejoindre l’UE, Nikola Tesla est présenté comme « le meilleur fils de la nation croate ». Dans le même temps, le marché local de l’énergie électrique a été privatisé. Boris Postnikov revient sur certains mythes européens...

Par Boris Postnikov Le 16 février 1992, le monument dédié à Nikola Tesla dans la ville croate de Gospić était détruit à l’aide d’un engin explosif improvisé, d’un détonateur minuté et de quelques imbéciles nationalistes non identifiés. L’œuvre emblématique du sculpteur Frano Kršinić, fortement endommagée, n’est tombée qu’à quelques mètres. La logique symbolique de ce geste destructeur va autrement plus loin : elle s’étend jusqu’aux cérémonies spectaculaires qui ont marqué l’adhésion européenne de la Croatie, le 1er juillet dernier... En fait, ce qui avait commencé par la destruction du monument s’est poursuivi tout au long des années 1990, alors qu’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous