Le Courrier des Balkans

Croatie : un Premier Mai de lutte contre l’austérité et les politiques néolibérales

| |

Ce 1er mai, deux mois avant l’intégration de la Croatie à l’Union européenne, les cinq principaux syndicats du pays appellent à défiler dans les rues de Zagreb pour exiger un changement radical de la politique économique du gouvernement. Frappés par la crise économique, de plus en plus de citoyens croates exigent la remise en cause des politiques néolibérales suivies depuis l’indépendance du pays. Entretien avec Krešimir Sever, président des Syndicats indépendants croates.

Propos recueillis par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin Le Courrier des Balkans (C.d.B.) : Les cinq principaux syndicats croates, dont la confédération que vous dirigez, lancent une grande campagne pour demander un changement radical de la politique économique du gouvernement. Celle-ci commencera par un grand rassemblement le 1er mai prochain. Quel est le but de cette mobilisation ? Krešimir Sever (K.S.) : Nous voulons une politique économique basée sur le droit au travail, sur la défense de l’État social, de la justice, de l’égalité et de la solidarité. Depuis 20 ans, la Croatie a connu plusieurs alternances politiques, les partis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous