Le Courrier des Balkans

Mort de Rugova : le Kosovo dans l’incertitude

|

Ibrahim Rugova vient de s’éteindre. L’homme qui a incarné pendant plus de quinze ans la résistance pacifique et la lutte pour l’autonomie culturelle et politique des Albanais du Kosovo n’aura pas survécu à un cancer des poumons déclaré en septembre 2005. Les négociations entre Belgrade et Pristina sur définition du statut du Kosovo devront débuter sans lui. Une page de l’histoire de la région se tourne, laissant place à un futur qui reste encore pour le moins incertain.

Dès 1989, Rugova crée la Ligue démocratique du Kosovo. Ses objectifs : contester de façon non violente la politique discriminatoire de la Serbie de Milosevic au Kosovo, et assurer par la création d’institutions politiques et éducatives parallèles, l’autonomie cultuelle et politique des Albanais de la province. Malgré des appels incessants en direction de la communauté Internationale, la question albanaise fut ignorée à Dayton. Elle ne revint sur le devant de la scène qu’en 1997 à l’occasion d’accrochages militaires entre les forces de polices serbes et un groupuscule nouvellement crée, l’UCK (Armée de Libération du Kosovo). « Ce n‘est pas un pacifiste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous