Monténégro : l’affaire « Frontière », corruption au sommet de la police

| |

Un million d’euros de fonds européens détournés, un appel d’offres bidonné permettant à une entreprise serbe d’avoir accès aux caméras de contrôle des frontières maritimes du Monténégro... Plusieurs cadres de la police ont été arrêtés mercredi dans le cadre du scandale « Frontière ».

(Avec Radio Slobodna Evropa et Vijesti) - Plusieurs personnes, dont des fonctionnaires de police et des cadres du ministère de l’Intérieur, ont été arrêtées mercredi 3 mars. Ils sont accusés d’abus de pouvoir et de négligence lors d’un appel d’offres pour la surveillance électronique des frontières. Au total, plus d’un million d’euros de subventions européennes ont été détournés. « C’est un vol patenté », a déclaré le vice-Premier ministre Dritan Abazović lors d’une conférence de presse mercredi, ajoutant que la pelote des responsabilités de cette affaire complexe avait commencé à se défaire. Le procureur général Vukas Radonjić a expliqué que les suspects avaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous