Monténégro : le nouveau gouvernement et le spectre du népotisme

| |

Le nouveau gouvernement du Monténégro est bien décidé à détruire le système clientéliste du DPS de Milo Đukanović. Lundi matin, c’est encore le maire de la ville d’Ulcinj qui a été arrêté pour du favoritisme à l’embauche. Mais la nouvelle majorité n’est-elle pas en train de reproduire ces mêmes pratiques ?

Traduit et adapté par Jasna Tatar Anđelić (article original) Les partis de la nouvelle majorité viennent de se partager plus de 60 postes au sein des entreprises et des institutions publiques. Quand ils étaient dans l’opposition, ces mêmes partis dénonçaient pourtant les embauches partisanes systématiquement appliquées durant 30 ans par le Parti démocratique des socialistes (DPS). Slaven Radunović, haut fonctionnaire et député du Front démocratique (DF), force principale de la majorité, explique ainsi que tous les cadres du DPS qui dirigent des entreprises et des agences publiques seront remplacés par des cadres des partis de la nouvelle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous