Vreme

Meurtre du Premier ministre Djindjic : questions pour l’enquête

| |

Les circonstances de l’assassinat de Zoran Djindjic laissent planer beaucoup de questions embarrassantes : les services de sécurité et de renseignements ont-ils fait correctement leur travail ? Quelles étaient véritablement les relations du gouvernement et de Zoran Djindjic avec le crime organisé et les fameux Bérets rouges ?

Par l’équipe des journalistes et du Centre de documentation de VREME La voiture BWM où se trouvait le Premier ministre est entrée dans la cour du bâtiment gouvernemental et s’est arrêtée devant l’entrée gardée par trois gardes du corps. Le Premier ministre était assis à l’arrière, derrière le chauffeur ; sur le siège avant se trouvaient ses béquilles. On affirme que l’arme utilisée était un gros calibre de 12,7 mm que seule pouvait manier efficacement une personne expérimentée. D’après les premières informations, le tir provenait du bâtiment situé au 9 de la rue Nemanjina, qui appartenait à l’Armée yougoslave et qui avait été abandonné après les dégâts subis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous