Le Courrier de la Macédoine

Macédoine : quand l’adoption du budget de l’État vire à la bataille de rue

| |

Depuis deux semaines, les incidents se multipliaient au Parlement de Macédoine, l’opposition sociale-démocrate refusant le budget proposé par le gouvernement. Lundi, des affrontements physiques se sont généralisés dans le bâtiment du Parlement et aux abords de celui-ci. La police a finalement évacué les députés du SDSM, permettant à ceux de la majorité de voter le budget. L’opposition dénonce un « putsch » institutionnel.

Par Jaklina Naumovski (Avec Utrinski Vesnik) - Depuis quinze jours, les députés tentaient, en vain, de s’entendre et de voter le budget 2013. Contestant son montant, trop élevé en cette période de crise mondiale, l’opposition avait déposé plus d’un millier d’amendements et voulait économiser 204 millions d’euros. Le ton est monté d’un cran il y a quelques jours, quand les députés de l’opposition ont commencé à perturber les travaux de la Commission budgétaire : extinction des micros, seating au milieu de la salle et premiers échanges « musclés ». Retrouvez notre dossier : Macédoine : l’heure du réveil civil ? Lundi, le SDSM avait appelé à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous