Route des Balkans : des milliers de réfugiés bloqués sur les frontières de la Macédoine

| | |

Désormais, seuls les Afghans, les Irakiens et les Syriens peuvent suivre la « route des Balkans ». En conséquence, 150 réfugiés d’autres nationalités ont été refoulés de Serbie en Macédoine, et 2 000 personnes étaient bloquées, jeudi soir, dans le no man’s land de la frontière avec la Grèce, la Macédoine refusant de les laisser pénétrer sur son territoire.

Par Jaklina Naumovski Depuis le début de la semaine, le renforcement des mesures sécuritaires et de contrôles aux passages des frontières des divers pays traversés par les réfugiés produit son « effet domino ». La Slovénie et la Croatie ont durci leurs positions et ont officiellement déclaré qu’elles ne laisseront passer que les réfugiés fuyant les conflits, mettant sur la touche tous les migrants économiques. Depuis mercredi, c’est la Serbie qui prend la relève à sa frontière sud avec la Macédoine et sélectionne les personnes qui peuvent entrer sur son territoire, renvoyant vers Tabanovce les « mauvaises nationalités », à savoir les Iraniens, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous