Crise des réfugiés : l’UE veut ouvrir 100 000 places d’accueil dans les Balkans

| |

L’UE a adopté un « plan d’action » en 17 points, prévoyant notamment la création de 100 000 places d’accueil pour les réfugiés en Grèce et dans les autres pays des Balkans, à l’issue d’un mini-sommet réuni dimanche 25 octobre à Bruxelles dans un climat de tension. L’objectif ? Juguler une crise migratoire sans précédent.

Alors que 10 000 réfugiés empruntent chaque jour la route des Balkans, qui les conduit de Turquie jusqu’en Autriche, via la Grèce, la Macédoine, la Serbie, la Croatie et la Slovénie, les pays de la région attendaient des mesures concrètes du Sommet qui les a réuni dimanche avec l’Union européenne. Celles qui ont été annoncées tard dans la nuit suffiront-elles à faire face à la crise ? La Mission européenne Frontex procèdera à un enregistrement des réfugiés en Grèce, et surveillera également la frontière entre la Serbie et la Croatie. Frontex renforcera également ses contrôles sur les frontières de la Grèce et de la Bulgarie. La Grèce et la Macédoine devront (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous