La Sibérie, nouvelle « terre promise » des Moldaves

| |

En 2015, 5 000 citoyens moldaves, la plupart russophones, ont déposé une demande d’émigration en Russie. Ils reçoivent des aides pour trouver un travail, un logement et touchent même un pécule d’installation — beaucoup plus élevé s’ils acceptent de partir en Sibérie, qui fait figure de nouvel Eldorado. Reportage auprès de candidats au départ.

Par Vadim Vasiliu Tout au long du régime soviétique, des milliers de Moldaves, accusés par les autorités d’être des « éléments sociaux étrangers ou antisoviétiques », ont été déportés en Sibérie. Or, désormais, les Moldaves se précipitent pour y aller, de leur propre chef ! La crise économique, la corruption et l’instabilité politique les poussent à partir, expliquent-ils, tandis que les autorités de Moscou leur proposent une prime et des salaires bien plus élevés qu’en Moldavie. Le consulat de Russie de Chişinău n’est pas l’institution la plus accueillante de la capitale, du moins pas pour les journalistes. Pour pouvoir parler à des employés du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous