Le Courrier des Balkans

Kosovo : l’interminable exode de ceux qui rêvent d’une vie meilleure

| |

Les autorités de Pristina affirment que le Kosovo est un « pays sûr ». Oui, mais avec un jeune sur deux au chômage, c’est un pays qui n’offre pas d’avenir à sa population. Et la tentation de l’exil vers l’Occident est plus forte que jamais, malgré toutes les difficultés du voyage et la quasi-impossibilité d’obtenir des titres de résidence. Reportage.

Par Nerimane Kamberi Le village de Sojevë se situe dans la commune de Ferizaj/Uroševac. Il aurait pu n’être qu’un point comme un autre sur la carte du Kosovo si les Américains n’y avaient pas installé leur immense camp militaire de Camp Bondsteel, dès l’arrivée des forces de l’OTAN au Kosovo, en juin 1999. Ce fut non seulement un énorme changement dans le paysage, mais aussi dans la situation économique de nombreuses familles de la région, quand certains de leurs membres ont trouvé un emploi d’abord dans le camp, puis bien souvent en Irak ou en Afghanistan, comme employés civils de la KFOR américaine. Sojevë est revenu ces derniers jours dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous