Vreme

Les « Balkans sauvages » au XIXe siècle : des histoires d’Indiens et de cowboys, de Serbes et d’Albanais...

| |

Karl May s’est fait connaître pour ses récits situés dans le Far West américain, mais l’auteur allemand a aussi publié deux romans qui se passent « au pays des Skipétars » - c’est-à-dire des Albanais. Les Balkans imaginés par Karl May n’ont rien à envier à l’Ouest sauvage. Est-ce qu’un jour les enfants de Pristina joueront aux Serbes et aux Albanais au lieu de jouer au cow-boys et aux Indiens, comme les jeunes Yougoslaves jouaient autrefois aux partisans et aux nazis ?

Par Ivan Ivanji Quand nous étions gamins, mes amis et moi jouions souvent aux cowboys et aux Indiens. Dans mon enfance, j’ai lu beaucoup de livres sur les Indiens, mais mes préférés étaient ceux de Karl May. Karl May est l’un des auteurs les plus vendus au monde, ses livres ont été publiés à plus de 200 millions d’exemplaires et traduits dans plus de 40 langues. Son anthologie critique et historique, publiée en 1987, est composée de 120 tomes. À découvrir sur notre Boutique en ligne : Albanie 1858-1945 : un voyage photographique Présenté par Loïc Chauvin et Christian Raby, Paris, Écrits de lumière, 2011, 94 planches, 19 euros Ce n’est que (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous