Le Courrier des Balkans

Albanie : la reprise de sang au cœur des « Montagnes Maudites »

| |

Le district montagneux de Pukë, à mi-chemin entre la ville de Shkodra et le Kosovo, compte environ 20 000 habitants. En quinze années de « transition », cette zone montagneuse déshéritée a perdu près de la moitié de sa population, affectée par l’exode rural. 100 familles sont impliquées dans des vendettas, soit près de 2000 personnes. Un habitant sur 10. Suite et fin de notre reportage.

Par J.A.Dérens et J.Genty « Ici, explique Dedë Peraj, le responsable local du Comité de réconciliation, les conflits remontent souvent à des dizaines d’années, avant l’époque communiste. Dans la tradition, le sang ne passe jamais ». Pukë se trouve au cœur de la Mirditë, le bastion catholique des montagnes du nord de l’Albanie. Plus de 80% des habitants du district sont catholiques. La présence de l’islam se limite essentiellement à la ville même de Pukë, tandis que les villages reculés ont conservé leur foi chrétienne à l’époque ottomane. La zone est le centre traditionnel du kanun de Lekë Dukagjini. C’est dans cette région des Montagnes Maudites (Bjeshkët e (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous