Les Balkans, la nouvelle guerre froide et les luttes sociales

| |

L’Union européenne n’a plus aucune politique envers sa « périphérie ». Pour rompre avec les logiques néo-libérales de pillage des ressources publiques, il est temps de réinventer une gauche de combat. L’analyse du philosophe slovène Rastko Močnik.

Propos recueillis par Ilya Budraitskis Rastko Močnik est philosophe sociologue, théoricien de la littérature et militant politique. Il est professeur à l’Université de Ljubljana et publie régulièrement des analyses dans les colonnes de l’hebdomadaire Mladina. Il est également membre du conseil éditorial de la revue régionale Novi Plamen. Lefteast (L.) : Une nouvelle Guerre froide oppose la Russie aux pays d’Europe orientale, mais beaucoup de similitudes existent pourtant entre les pays d’Europe de l’Est et la situation socio-politique qui prévaut en Russie. Croyez-vous que, malgré cette ligne de fracture temporaire, il y ait une sorte d’avenir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous