Adriatique : une mer fragile, convoitée, surexploitée

De petite taille, peu profonde et coincée entre la côte est de l’Italie et le littoral slovène, croate, monténégrin et albanais, la mer Adriatique est très sensible aux activités humaines. De fait, ses eaux sont régulièrement victimes de multiples formes de pollution : tourisme, industries lourdes, sans oublier les bombes à fragmentations larguées par l’Otan lors des bombardements de 1999. Sans parler de la ressource halieutique pillée par tous les pays voisins, qui refusent une gestion concertée.

Balkans : colères sociales et nouvelles alternatives

Depuis plusieurs années déjà, les Balkans sont secoués par des vents de révolte sociale, qui n’ont plus rien à voir avec les conflits « ethniques » des années 1990, mais plus avec la post-transition, contre des élites oligarchiques mafieuses. Durant la première moitié des années 2010, il y a eu la Croatie, puis la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro, puis la Macédoine. Cet hiver 2019 a des airs de printemps, avec une contestation qui s’étend en Serbie et en Albanie et qui gagne désormais le Monténégro. Avec notamment un mot d’ordre : pouvoir vivre dignement dans son pays et ne plus être obligé.e.s de s’exiler.