Balkans : colères sociales et nouvelles alternatives

Depuis plusieurs années déjà, les Balkans sont secoués par des vents de révolte sociale, qui n’ont plus rien à voir avec les conflits « ethniques » des années 1990, mais plus avec la post-transition, contre des élites oligarchiques mafieuses. Durant la première moitié des années 2010, il y a eu la Croatie, puis la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, le Monténégro, puis la Macédoine. Cet hiver 2019 a des airs de printemps, avec une contestation qui s’étend en Serbie et en Albanie et qui gagne désormais le Monténégro. Avec notamment un mot d’ordre : pouvoir vivre dignement dans son pays et ne plus être obligé.e.s de s’exiler.