Grèce : le siège du Pasok attaqué par un groupuscule d’extrême-gauche

| |

Lundi soir, le siège du Pasok, dans quartier d’Exarchia à Athènes, a été la cible de tirs. D’après les premiers éléments de l’enquête de la police grecque, un groupe d’extrême-gauche, l’Organisation d’autodéfense révolutionnaire, serait à l’origine de l’attaque.

Par Marina Rafenberg La brigade antiterroriste grecque a indiqué mardi matin que les tirs au fusil d’assaut contre le siège du Mouvement socialiste panhellénique (Pasok), lundi 6 novembre, seraient le fait d’un groupe d’extrême-gauche, l’Organisation d’autodéfense révolutionnaire. Alors que le Pasok se trouve en pleines élections primaires afin de désigner un secrétaire général, lundi soir, un individu cagoulé s’est attaqué aux forces de l’ordre gardant le siège du parti situé dans le quartier anarchiste d’Exarchia. Trois douilles ont été retrouvées. Ces dernières années, le Pasok, accusé d’avoir endetté le pays et d’avoir accepté les plans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous