Le Courrier des Balkans

La Constitution de 1974 a-t-elle précipité l’éclatement de la Yougoslavie ?

| |

Il y a 40 ans, la Yougoslavie socialiste adoptait sa quatrième et dernière Constitution. Ce texte, renforçant la fédéralisation, voire la féodalisation, de l’État a-t-il précipité son sanglant éclatement ? Cette ultime tentative pour concilier les intérêts du centre fédéral et des républiques était-elle vouée à l’échec ?

Par Vittorio Filippi En février 1974, la Yougoslavie approuvait sa nouvelle Constitution, la quatrième en moins d’un demi-siècle de vie de la Fédération titiste, signe de la difficile stabilisation du pays. Longue de 406 articles et fort compliquée, elle matérialisa la tentative d’Edvard Kardelj, l’idéologue slovène qui inspira la construction de l’État yougoslave, de canaliser et de réglementer un État complexe, hétérogène et traversé par des élans centrifuges, comme les convulsions séparatistes du Maspok que la Croatie avait connues quelques années auparavant. Ce fut aussi la dernière Constitution yougoslave et, à peine quinze ans plus tard, en 1989, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous