Un socialisme goût Coca-Cola, ou comment la Yougoslavie aimait l’Amérique

| |

Malgré la rigueur du dogme titiste, la Yougoslavie a fait office dans les années 1960 de « Cheval de Troie » pour la culture américaine en Europe de l’Est. Auteure de l’ouvrage Le socialisme Coca-Cola, l’historienne Radina Vučetić revient sur le pop-art à la sauce yougoslave, ou comment marier socialisme et capitalisme américain.

Traduit par Jovana Papović Radio Slobodna Evropa (RSE) : La Serbie vient de passer par une longue période d’anti-américanisme profond, lié surtout au souvenir des attaques de l’OTAN en 1999. En tant qu’historienne, vous revenez sur les liens qui unissaient les Etats-Unis et la Yougoslavie et vous faites un retour sur les années 1960. Quelles étaient les icônes de la culture américaine pour les Yougoslaves ? Radina Vučetić (RV) : Pour les enfants, il s’agissait des héros des dessins animés de Disney. Pour une certaine jeunesse, les icônes étaient les chanteurs de rock tandis que pour les plus âgés, il s’agissait des musiciens de jazz, Ella (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous