Danas

Yougoslavie : Tito est-il le responsable de l’implosion sanglante des années 1990 ?

| |

Le 4 mai 1980, Josip Broz, dit Tito, Président de l’ancienne République fédérale socialiste de Yougoslavie s’éteignait à Ljubljana. Depuis, la Yougoslavie a volé en éclats dans des conflits meurtriers. Celui qui avait réussi à unifier les six peuples constitutifs et à juguler les velléités indépendantistes a-t-il jeté les bases des nationalismes en modifiant la Constitution en 1974 ? Trente ans après sa disparition, il est temps de faire le bilan de l’héritage du Maréchal Tito.

Par M. Stojanović « Josip Broz Tito a sauvegardé l’unité de la Yougoslavie, ce pays qui a représenté un mélange ethnique, confessionnel et linguistique, pendant trois décennies. Suite à son décès en 1980, les tensions ethniques latentes ont atteint leur maximum ce qui a mené aux guerres balkaniques », dit Martin Bell, analyste britannique et ancien correspondant de la BBC dans les Balkans. D’après lui, Tito avait réussi à regrouper les différents courants d’opinion sous le slogan « fraternité et unité ». Cependant, les opinions, au sujet de Tito, des citoyens issus des anciennes républiques yougoslaves restent bien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous