Kosova Sot

Kosovo : un officier supérieur de l’UCK s’exprime

| |

Depuis le début de la guerre en Kosova, après les massacres de Likoshan
et de
Prekaz (28 février-début mars 1998), Naim Maloku est venu payer les
dettes
qu’il estimait avoir envers ses frères kosovars. Depuis, Naim Maloku a
combattu
dans le village de Smolice, il a été commandant adjoint de la sous-zone
opérationnelle de Reke se Kege, il a été blessé lors de la bataille
de Junik le
25 juillet, et de là, il s’est retiré pour se soigner. Il fait
maintenant
partie de l’Etat-major général de l’UCK et de sa Direction
opérationnelle.

Par JEHONA ADAMAJ & DRITON SEJDIU Ancien officier de l’armée populaire yougoslave (JNA), Naim Maloku a terminé l’Académie militaire en 1981. Il a été emprisonné à Sarajevo en 1985 avec un premier groupe d’officiers albanais jusqu’en 1988. Connu pour avoir fondé l’association Migjeni, il vivait en république de Slovénie, avant de rejoindre l’UCK, où il a reçu le rang d’officier supérieur. LIKOSHAN REVEILLE LA KOSOVA Kosova Sot : L’UCK vient de fêter l’anniversaire de sa première apparition publique, lors de l’enterrement de Halit Geci à Llaushe (28 novembre 1998). Où étiez-vous à ce moment-là ? Naim Maloku : Je travaillais comme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous