B92

Kosovo : Pieter Feith et les Occidentaux lâchent Hashim Thaçi

| |

Pieter Feith, chef de l’ICO et représentant de l’Union européenne au Kosovo, a déclaré vendredi dans les colonnes du quotidien Koha Ditore qu’il espérait que les personnes soumises à une enquête judiciaire ne feront pas partie du nouveau gouvernement du Kosovo. Une manière claire de contester la légitimité de Hashim Thaçi.

« Si de telles personnes se retrouvaient au gouvernement, cela ruinerait la crédibilité et la réputation du Kosovo, tant à Bruxelles qu’à Washington », a déclaré Pieter Feith, en ajoutant qu’il était « préoccupé » par le rapport de Dick Marty sur le Kosovo. Pieter Feith a reconnu qu’il était au courant des nombreuses irrégularités constatées au cours des récentes élections, qui rendent difficile aux représentants élus de prouver leur légitimité. « Toutefois des élections à répétition ne seraient pas non plus la solution », a-t-il ajouté. Il a insisté sur un nécessaire changement de mentalité, soulignant que, pour gagner sa légitimité, le futur gouvernement devait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous