BIRN

L’Albanie veut bien coopérer dans l’affaire du trafic d’organes

| |

Le ministre albanais des Affaires étrangères, Ilir Meta, a annoncé que Tirana acceptait de coopérer avec les institutions internationales dans l’affaire du trafic d’organes qu’aurait mené l’UCK. L’ancienne procureure du TPI, Carla Del Ponte a fait ressurgir cette affaire en l’évoquant dans ses mémoires.

Le ministre des Affaires étrangères albanais Ilir Meta a annoncé que son pays voulait bien coopérer avec les institutions internationales dans l’enquête sur l’affaire du trafic d’organes. Dans un entretien avec l’agence de presse albanaise ATA, Ilir Meta a déclaré que le gouvernement albanais « a coopéré étroitement et sans réserves avec le Tribunal pénal international pour l’ancienne Yougoslavie, en particulier avec l’équipe qui s’est rendue en Albanie en 2003 pour enquêter sur des allégations qui se sont révélées infondées ». Cependant, le rapporteur des Nations unies pour les droits de l’homme, Philip Alston, à la fin de sa visite en Albanie en février 2010 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous