Osservatorio sui Balcani

Trafic d’organes en Albanie : une vérité difficile à faire éclater au grand jour

| |

Les allégations de trafic d’organes des Serbes du Kosovo lors de la guerre de 1998-1999, notamment mises en avant par Carla Del Ponte, suscitent toujours beaucoup d’interrogations et de polémiques. Les preuves sont-elles fiables ? Ne s’agit-il pas d’une manipulation ? Et, si le crime est avéré, qui en furent les commanditaires et les exécutants ? Le journaliste Altin Raxhimi, qui a enquêté sur les camps de prisonniers en Albanie, souligne le devoir et le besoin de vérité sur cette tragique affaire.

Altin Raxhimi est un journaliste albanais indépendant, qui travaille principalement à Tirana. Il a écrit et travaillé pour plusieurs titres locaux, régionaux et internationaux dont Top Channel, Albanian Daily News, BIRN, Transition Online, Time, Newsweek, le Chicago Tribune et le New York Times. Accompagné de son collègue Vladimir Karaj, il a voulu connaître la vérité sur les camps présumés de détention de l’Armée de Libération du Kosovo (UÇK) pendant le conflit de 1999. Il est un des auteurs du reportage qui dévoilé l’histoire des abus perpétrés dans les camps de détention secrets de l’UÇK en Albanie et au Kosovo. Dans un de ces camps, situé dans la zone (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous