To Vima

Grèce : qui sont ces néonazis qui veulent entrer au Parlement ?

| |

Longtemps considéré comme un groupe néo-nazi semi-clandestin, le mouvement Chryssi Avghi (Aube dorée), est crédité de 4 à 5% aux législatives du 6 mai, ce qui garantirait son entrée au Parlement, une première pour le pays depuis le retour de la démocratie en 1974. Accusé de violences contre les migrants, le principal but du parti est d’expulser tous les clandestins de Grèce. Visite guidée à l’intérieur du mouvement avec le journal To Vima.

Par Nikos Chasapopoulos Le chef, c’est-à-dire le chef à perpétuité du mouvement le plus extrémiste en Grèce, l’Aube dorée, c’est Nikos Michaloliakos. Retrouvez notre dossier : 6 mai : élections de crise en Grèce Il n’a qu’un seul commandement à formuler aux membres du parti : « Quand j’avancerai, vous avancerez. Quand je combattrai, vous combattrez à mes côtés ». C’est ce que raconte Ch. Kousoumvris, l’un des bras droits de l’organisation fasciste, qui a assuré pendant douze ans les fonctions de trésorier du parti avant de retourner sa veste il y a quelques années et de dévoiler dans un livre le véritable visage de l’Aube dorée et de son « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous