Athens News

Grèce : comment le « plan de sauvetage » a fait éclater la scène politique

| |

Le plan de sauvetage de la Grèce, concocté par l’Union européenne et le FMI, a fait éclater la scène politique. De nombreux députés du Pasok et de Nouvelle démocratie ont été exclus de leurs partis respectifs pour s’y être opposés. La gauche radicale pourrait bien remporter la mise lors des élections parlementaires anticipées du mois d’avril - sauf si les « Grecs indépendants » de Panos Kammenos, un député de droite, créent la surprise.

Par George Gilson Les prochaines élections, prévues en avril, verront donc s’opposer les partisans et les adversaires du plan. Certains politiciens, ayant voté contre le dernier plan, auront à expliquer pourquoi ils avaient voté en faveur du premier, de même que pour le programme d’austérité de mi-mandat, en juin 2011. Retrouvez notre dossier : Crise en Grèce : une histoire sans fin ? À l’inverse, d’autres, comme Antonis Samaras, le chef de la Nouvelle Démocratie (ND) devront justifier le fait qu’ils aient finalement accepté le dernier plan de redressement après avoir dénoncé avec véhémence durant deux ans le premier plan... La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous