Athens News

Grèce : plan d’austérité et révolte populaire

| |

La zone euro se dirige vers l’adoption d’un plan de sauvetage de la Grèce d’une ampleur sans précédent dans le monde après le vote dimanche du programme d’austérité exigé par ses créanciers. En Grèce, le leader de la Droite nouvelle, Antonis Samaras, tout comme George Papandreou du Pasok avaient menacé leurs élus d’exclusion s’il ne votaient pas oui. Retour sur la journée de dimanche.

Malmenés par des dissensions internes et confrontés à une écrasante pression internationale, les deux principaux partis politiques grecs ont approuvé un plan de sauvetage de 130 milliards d’euros, destiné à consolider le programme d’austérité le plus sévère depuis la Seconde Guerre mondiale. Retrouvez notre dossier : Crise en Grèce : une histoire sans fin ? Malgré les douzaines de défections subies par les deux formations politiques, le plan de sauvetage de l’économie grecque a obtenu une majorité des deux-tiers, soit 199 sièges sur les 300 que compte le Parlement. Le Premier ministre Lucas Papademos devra maintenant s’assurer de l’engagement écrit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous