Danas

Écoutes téléphoniques, services secrets : règlements de comptes à la tête de l’État serbe

| |

Des services secrets qui mettent sur écoutes le Président de la République et le vice-Premier ministre, un général de police qui « attaque » le convoi présidentiel sur l’autoroute... Que se passe-t-il dans les hautes sphères du pouvoir à Belgrade ? Une lutte sans pitié oppose Ivica Dačić à Aleksandar Vučić pour le contrôle des services secrets. La lutte contre la corruption fournit aussi d’autres prétextes à conflit.

Par J. Lukač Les affaires qui secouent les milieux politiques de Belgrade restent encore bien mystérieuses, mais elles peuvent probablement s’expliquer par la rivalité entre Aleksandar Vučić et Ivica Dačić, qui souhaitent tous les deux contrôler les services de sécurité. Elles pourraient aussi s’expliquer par les règlements de compte internes au ministère de l’Intérieur, entre le Premier ministre Ivica Dačić et le directeur de la police, Milorad Veljović. « Les services secrets sont désormais totalement à la botte d’Aleksandar Vučić. Je crois plutôt que les derniers événements sont liés à la lutte pour le contrôle de la police », estime le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous