Radio Slobodna Evropa

La Serbie d’Ivica Dačić, l’héritage des années 1990 et l’intégration européenne

| |

La victoire des héritiers de Milošević, Tomislav Nikolić et Ivica Dačić, est la conséquence de l’échec de la Serbie à faire face à son passé récent. Toutefois, cette situation ne devrait pas remettre en cause le processus d’intégration européenne : l’UE a déjà largement prouvé qu’elle n’avait, en vérité, aucun critère politique... L’analyse de Svetlana Slapšak, professeure d’anthropologie à Ljubljana.

Propos recueillis par Branka Mihajlović Radio Slobodan Evropa (RSE) : La Serbie vit au rythme des grandes transactions post-électorales. Comment envisagez-vous, depuis la Slovénie, une Serbie présidée par Tomislav Nikolić, avec Ivica Dačić à la tête du gouvernement ? Svetlana Slapšak (S.S.) : On peut dire qu’il s’agit d’un soulagement de voire qu’enfin tous les masques sont tombés et qu’il est plus ou moins clair qu’on s’inscrit là dans la continuité de Milošević. Il n’y a pas de déceptions à avoir, il faut seulement voir la réalité en face. RSE : Vous parlez de continuité... Pensez-vous que la présidence de Boris Tadić marquait une discontinuité ? (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous