Oslobodjenije

Droits de la personne : 0 pointé pour la Fédération de Bosnie-Herzégovine

| |

Selon le rapport annuel des ombudsmen de Fédération de la Bosnie-Herzégovine pour les droits de la personne, la situation est catastrophique. Qu’il s’agisse du droit de la propriété ou du retour des réfugiés, les choses ne s’améliorent toujours pas. Et en termes de multiethnicité, l’administration publique donne le mauvais exemple !

Par A.Terzic Le pouvoir législatif représente le plus grand obstacle à la mise en œuvre et au respect des droits de la personne, constatent, dans leur rapport annuel présenté mercredi 10 mai à Sarajevo et consacré à l’appréciation de la situation dans le domaine des droits de la personne en Fédération de Bosnie-Herzégovine, les médiateurs Vera Jovanovic, Branka Raguz et Esad Muhibic. Selon eux, par l’absence de lois ou le vote de lois discriminatoires et souvent non applicables, le pouvoir législatif favorise des violations massives des droits de la personne. Comme exemple particulier de violation directe de droits de la personne, les médiateurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous