IWPR

Bosnie : la crise économique entrave le retour des réfugiés

| |

Un nombre croissant de réfugiés rentrent chez eux, mais il leur est pratiquement impossible de trouver du travail ou d’obtenir des indemnités pour l’emploi perdu lorsque la guerre a éclaté.

Par Gordana Katana à Banja Luka et Srdjan Papic à Srajevo. Les difficultés qu’ils rencontrent sont à la fois le résultat de la haine ethnique persistante et de la crise économique qui s’approfondit. Pendant les années de guerre, les entreprises dirigées par une nationalité avaient pour habitude de ne pas donner d’emplois aux membres d’une autre nationalité. Quand les réfugiés sont rentrés, ils ont découvert que certains de ces obstacles à l’emploi persistaient et qu’il y avait de moins en moins d’offres à cause du climat économique. En décembre 2000, le parlement de la Republika Srpska (RS) a adopté une loi qui permet aux (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous