Balkanweb

Destruction des armes chimiques syriennes : « l’Albanie n’est pas la poubelle de l’Europe »

| |

La société civile se mobilise, les États-Unis confirment et le gouvernement Rama hésite : la destruction des armes chimiques syriennes se fera-t-elle sur le sol albanais ? Ironie de l’histoire, quand il était dans l’opposition, le Parti socialiste s’était opposé à l’importation de déchets étrangers, un business que voulait développer Sali Berisha...

Par Mandi Gueguen L’ambassadeur américain à Tirana, Alexander Arvizu, a affirmé que les pays membres de l’ONU sont « tous responsables » pour trouver les meilleurs moyens pour détruire les armes chimiques syriennes, mais la mobilisation grandit en Albanie. Retrouvez notre dossier : Les Balkans et la guerre en Syrie Les premiers à avoir publiquement dénoncé ce projet sont les écologistes, qui avaient appelé la société civile à manifester jeudi dans les rues de Tirana. « Nous sommes contre la destruction des armes chimiques en Albanie. Il en va de la santé des familles. L’Albanie n’est pas la poubelle de l’Europe », s’est indigné Sazan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous